Pourquoi se tourner vers l’alimentation organique ?

Pour des raisons de santé et écologiques, les consommateurs se tournent de plus en plus vers l’alimentation organique, le bio. Parmi les produits sur le marché, comment peut-on identifier ces produits organiques ? La meilleure des solutions est de se référer aux labels en vigueur. Quels sont-ils ?

Qu’est-ce que l’alimentation organique ?

Organique ou bio, il s’agit d’une alimentation saine. Le produit a été cultivé ou élevé dans le respect total de la nature. En même temps, il doit respecter la santé. L’agriculture bio garantit le recyclage des matières organiques et la rotation des cultures. Pour les plantes, on bannit les engrais chimiques de synthèse pour booster le rendement ou encore les pesticides pour tuer les insectes qui détériorent les cultures. Pour les animaux, il est interdit d’utiliser des hormones de croissance ou encore des OGM. Les animaux doivent être élevés en plein air pour respecter son alimentation naturelle. Si vous devez ajouter d’autres aliments, il faut qu’ils soient organiques. On respecte ainsi la croissance et le développement naturels des plantes et des animaux. Le fait de respecter la loi de la nature permet de préserver l’environnement. En même temps, les consommateurs bénéficient d’aliments sans produits chimiques et sans danger pour la santé. C’est le meilleur moyen de manger sain et équilibré. Avec le développement de l’alimentation organique et les labels de certification, on favorise le bien-être de l’Homme. Le secteur favorise aussi les emplois locaux et assure un meilleur revenu pour les employés. Pour acheter des produits bio, vous pouvez faire vos commandes dans des magasins ou sur des sites spécialisés comme organic alliance. En ligne ou dans des magasins physiques, vous pouvez vérifier le côté bio des produits en vous référant aux labels.

Quels sont les labels à connaître ?

Pour certifier les aliments bio, vous pouvez vous référer aux labels au niveau national et international. En France par exemple, on dénombre 9 labels, dont un seul est officiel : AB. Ces certifications sont accordées par 6 organismes : Agrocert, Certipaq, Certisud, Ecocert France, Qualité France et SGS ICS. Les labels bio soulignent trois points essentiels, dont l’absence de pesticides, l’absence d’OGM ainsi que la traçabilité et la qualité de chaque produit. Mais, les garanties peuvent varier d’un label à un autre. Le label AB par exemple répond à un cahier des charges européen depuis 2010. Il assure que la culture n’utilise ni d’engrais de synthèse ni de pesticides, qu’elle n’a pas subi de traitements chimiques après la récolte et que les produits transformés contiennent au minimum 95% de composants issus de l’agriculture biologique. Il assure que les animaux d’élevage vivent en plein air, bénéficient d’une alimentation sans pesticides, n’ont pas fait l’objet de trop de traitements vétérinaires et médicamenteux.
Ensuite, le label Bio Cohérence a été mis en place en 2009. Il reprend les mêmes filtres que le label AB, avec quelques critères supplémentaires. Ce label garantit des produits cultivés et transformés sur le sol français et des produits 100% bio sans mixité, un seuil limité à 0,1% de contamination par les OGM. Il assure que toutes les structures agricoles sont françaises et que les employés touchent un revenu équitable. Ce label garantit que l’élevage se nourrit à 80% des produits sur la ferme pour les herbivores et 50% pour les autres animaux. Par ailleurs, les traitements vétérinaires sont limités.

Conseils

Laisser un commentaire

Comment
Name*
Mail*
Website*